Articles avec le tag ‘crise au nord’

FEMMES DU MALI : Disons  » NON !  » à la guerre par procuration


  
 » Le poisson se trompe s’il croit que le pêcheur est venu pour le nourrir  »   Karamoko Bamba (Mouvement Nko)

 « Nous ne voulons plus qu’on ignore que, sous nos foulards colorés, nous ne dissimulons pas seulement, d’un  geste rapide, les serpents indomptés de nos noires ou blanches chevelures tressées, serrées, mais des idées. »

  » L’Afrique mutilée « 

Aminata TRAORÉ et Nathalie M’DELA-MOUNIER

Editions Taama 2012

Introduction

De la situation dramatique du Mali, il ressort une réalité terrible qui se vérifie dans d’autres pays en conflit : l’instrumentalisation des violences faites aux femmes pour justifier l’ingérence et les guerres de convoitise des richesses de leurs pays. Les femmes africaines doivent le savoir et le faire savoir.

Autant l’amputation du Mali des deux tiers de son territoire et l’imposition de la charia aux populations des régions occupées sont humainement inacceptables, autant l’instrumentalisation de cette situation, dont le sort réservé aux femmes, est moralement indéfendable et politiquement intolérable.

Nous avons, de ce fait, nous femmes du Mali, un rôle historique à jouer, ici et maintenant, dans la défense de nos droits humains contre trois formes de fondamentalisme : le religieux à travers l’islam radical; l’économique à travers le tout marché; le politique à travers la démocratie formelle, corrompue et corruptrice.

Nous invitons toutes celles et tous ceux qui, dans notre pays, en Afrique et ailleurs, se sentent concernés par notre libération de ces fondamentalismes à joindre leurs voix aux nôtres pour dire « Non » à la guerre par procuration qui se profile à l’horizon. Les arguments suivants justifient ce refus.

Lire la suite de cette entrée »

Crise sécuritaire au Nord-Mali : Pourquoi le seigneur de guerre Iyad Ag Ghali veut maintenant négocier ?

Lors du voyage du ministre des Affaires étrangères du Burkina Faso, porte-parole du médiateur Blaise Compaoré dans la crise malienne, le mardi 7 août dernier dans à Gao et Kidal, Iyad Ag Ghali lui a signifié sa disponibilité à dialoguer laissant Allah le Tout Puissant le soin de guider chaque partie dans la bonne direction. Ainsi, la question est de savoir : le seigneur de guerre après avoir installé le chaos et la désolation à travers des exactions de toutes sortes, veut-il dialoguer maintenant le négociateur de la CEDEAO pour une sortie de crise apaisée?

La démarche du terroriste Iyad (suite…)

Le rêve sarkozyste d’une Algérie harkie

Est-ce vraiment un hasard ? Juste après la chronique de Slate Afrique qui appelait à convaincre l’Algérie de fournir les troupes et l’argent pour stabiliser la situation au Mali, France 24 se met de la partie. Le préposé aux prêches destinés à convertir les opinions au grandes «causes démocratiques» de Gautier Rybinski, s’est essayé à un premier plaidoyer.

L’Algérie, devenue brusquement un «grand pays « pour les besoins de duperie, a un rôle régional à jouer et doit jouer ce rôle à la mesure de ses moyens, etc., etc. etc. (suite…)


Le 15 septembre 2015, une quarantaine de Kamerunais se sont retrouvés au palais des Sports de Yaoundé pour un séminaire sur le thème «la gouvernance électorale et l’alternance démocratique », à l’initiative de l’ONG DYNAMIQUE CITOYENNE et pour la commémoration de la journée internationale de la démocratie.

Alors que le séminaire, dûment déclaré comme le stipule la loi, se déroulait sans incident, après des intimidations successives et infructueuses des gendarmes puis des policiers, le Sous-Préfet de Yaoundé 1er, accompagné d’une escouade d’éléments des forces de l’ordre, a fait irruption dans la salle et intimé aux participants, l’ordre d’arrêter leurs travaux (suite…)


Déclaration du Parti S.A.DI. sur le coup de force au Burkina Faso
Le Mercredi 16 septembre 2015, aux environs de 14H30, des militaires appartenant au tristement célèbre Régiment de Sécurité Présidentielle (RSP) ont porté une grave atteinte aux institutions de la République et au processus de Transition démocratique mis en place au Burkina-Faso, suite à l’insurrection populaire victorieuse des 30 et 31 octobre 2014 qui a mis fin à 27 années de dictature féroce, de confiscation des libertés démocratiques et de blocage du jeu politique par le CDP (Congrès pour (suite…)


Accaparement des terres
Le réseau de communication Kayira, en collaboration avec la Fondation Rosa Luxemburg, a tenu du 14 au 16 août 2015 la 4ème édition des assises de la Gauche malienne. Ces assises ont regroupé les organisations paysannes et certains syndicats. Le thème était : « Les organisations paysannes, les partis et mouvements de Gauche du Mali : quelles perspectives dans un contexte d’accaparement des terres par la bourgeoisie nationale et l’impérialisme ? »
Lire la suite de cette entrée »


Je vais vous dire pourquoi je suis ici, avec des mots que j’ai empruntés à un vieux manifeste célèbre. Je suis ici parce que :

Un spectre hante l’Europe – le spectre de la démocratie. Toutes les puissances de la vieille Europe ont conclu une sainte alliance pour exorciser ce spectre: les banquiers parrainés par les États et l’Eurogroupe, la Troïka et le Dr Schäuble, les héritiers de l’héritage politique de Franco, le leadership berlinois du SPD, les gouvernements baltes qui ont soumis leurs populations à une récession terrible et inutile, et l’oligarchie grecque en résurgence. Lire la suite de cette entrée »


Après le 5ème rejet de sa demande de visa par le consulat de l’ambassade de France au Mali, l’honorable Oumar Mariko monte au créneau contre le président de l’Assemblée nationale, le ministre des Affaires étrangères du Mali et l’ambassadeur de France au Mali. Dans l’interview qui suit, il parle aussi des deux attaques, celles de Nara et de Fakola dans le cercle de Kolondiéba.
Lire la suite de cette entrée »