Articles avec le tag ‘interim’

LE NORD MALI, ETAT DES LIEUX ET PROPOSITIONS DE SOLUTIONS DU PARTI SADI

 La partie nord du Mali est d’une importance géostratégique et géopolitique majeure pour les grandes puissances qui prétendent gouverner le monde ainsi, que pour le Mali, un pays dévasté par les sécheresses successives, les conflits armés répétitifs et la mauvaise gouvernance dont ont fait preuve ses dirigeants depuis 1968 jusqu’à nos jours. Ce pays de l’or n’arrive pas à tirer ces populations de la pauvreté malgré son troisième rang africain de production cotonnière, ses vastes plaines rizicoles arrosées par les fleuves Niger et Sénégal sur lesquels ont été érigés trois grands barrages : Markala, Selingué et Manantali. Ce pays est une terre riche de production de céréales, de fruits et légumes et exportateur de bétail sur pied.

La diaspora malienne est certainement la plus dynamique d’Afrique avec celle du Cap Vert et apporte une contribution irremplaçable au développement de notre pays.

Le Mali, depuis les premières années de son Indépendance a été confronté aux velléités indépendantistes d’une partie des populations touaregs de l’Adrar des Iforas. Des divergences profondes sont ainsi apparu entre des fractions touaregs de cette zone et l’Etat du Mali.

Il faut rappeler que dans les années 1970-80, suite aux sécheresses, la Libye a accueilli plusieurs de nos compatriotes des régions du nord et du sahel en général. Certains se sont engagés dans les conflits au Tchad et au moyen Orient où ils se sont révélés des combattants intrépides. Le Colonel Ghadafi les a également recrutés dans sa garde personnelle. En 1990, certains jeunes touaregs du Mali et du Niger sont retournés dans leur pays d’origine pour y organiser des rebellions armées afin de faire entendre leurs revendications généralement relatives à l’exclusion de leur région et de leur Communauté du développement et de la gestion des affaires du pays. Ces rebellions se sont terminées en 1991 au Mali par la signature du Pacte National qui promettait de profondes reformes administratives et politiques pour prendre en compte les particularités des zones concernées ainsi que leur communauté et l’intégration de touaregs et de maures dans les corps de l’Etat (administration, forces armées et de sécurité, diplomatie, institutions de l’Etat etc).

Lire la suite de cette entrée »

Crise politique et institutionnelle au Mali : Des jeunes molestent le président intérimaire dans son palais à Koulouba

 Lundi matin, des dizaines de milliers de jeunes manifestants ont investi le palais présidentiel de Koulouba pour tenter d’obtenir le départ de Dioncounda Traoré le Président par intérim au terme des 40 jours prévus par la Constitution.

Devant le palais, les manifestants ont demandé à voir le Président pour lui exprimer leur colère et obtenir son engagement ferme de rendre sa démission. C’est ainsi qu’il recevra le Porte-parole de l’association « yèrè-wolo Ton » dans ses bureau. A leur sortie d’audience, ces derniers ont donné des assurances à la foule qu’ils ont par ailleurs invité à garder le calme et à rentrer à la maison et attendre l’engagement ferme du Président intérimaire pour un dénouement rapide de la crise.

C’est lorsque ces derniers ont tourné le talon que tout s’est détérioré. Les versions les plus folles et les rumeurs les plus contradictoires courent sur les circonstances réelles de l’agression physique du Président intérimaire.

Aussitôt informés de la nouvelles alors qu’ils se trouvaient en conclave au centre International de Conférence de Bamako où se déroulaient les travaux de la Convention Nationale, les dirigeants de la COPAM ont vivement réagi en « condamnant fermement cet acte injustifiable » qui a plongé les participants dans une profonde tristesse. Munis de leurs portables, les principaux dirigeants qui étaient au présidium n’ont pas arrêté de faire des va-et vient pour comprendre ce qui s’est réellement passé  et s’enquérir de l’état de santé du Professeur Dioncounda Traoré.

Lire la suite de cette entrée »


Le 15 septembre 2015, une quarantaine de Kamerunais se sont retrouvés au palais des Sports de Yaoundé pour un séminaire sur le thème «la gouvernance électorale et l’alternance démocratique », à l’initiative de l’ONG DYNAMIQUE CITOYENNE et pour la commémoration de la journée internationale de la démocratie.

Alors que le séminaire, dûment déclaré comme le stipule la loi, se déroulait sans incident, après des intimidations successives et infructueuses des gendarmes puis des policiers, le Sous-Préfet de Yaoundé 1er, accompagné d’une escouade d’éléments des forces de l’ordre, a fait irruption dans la salle et intimé aux participants, l’ordre d’arrêter leurs travaux (suite…)


Déclaration du Parti S.A.DI. sur le coup de force au Burkina Faso
Le Mercredi 16 septembre 2015, aux environs de 14H30, des militaires appartenant au tristement célèbre Régiment de Sécurité Présidentielle (RSP) ont porté une grave atteinte aux institutions de la République et au processus de Transition démocratique mis en place au Burkina-Faso, suite à l’insurrection populaire victorieuse des 30 et 31 octobre 2014 qui a mis fin à 27 années de dictature féroce, de confiscation des libertés démocratiques et de blocage du jeu politique par le CDP (Congrès pour (suite…)


Accaparement des terres
Le réseau de communication Kayira, en collaboration avec la Fondation Rosa Luxemburg, a tenu du 14 au 16 août 2015 la 4ème édition des assises de la Gauche malienne. Ces assises ont regroupé les organisations paysannes et certains syndicats. Le thème était : « Les organisations paysannes, les partis et mouvements de Gauche du Mali : quelles perspectives dans un contexte d’accaparement des terres par la bourgeoisie nationale et l’impérialisme ? »
Lire la suite de cette entrée »


Je vais vous dire pourquoi je suis ici, avec des mots que j’ai empruntés à un vieux manifeste célèbre. Je suis ici parce que :

Un spectre hante l’Europe – le spectre de la démocratie. Toutes les puissances de la vieille Europe ont conclu une sainte alliance pour exorciser ce spectre: les banquiers parrainés par les États et l’Eurogroupe, la Troïka et le Dr Schäuble, les héritiers de l’héritage politique de Franco, le leadership berlinois du SPD, les gouvernements baltes qui ont soumis leurs populations à une récession terrible et inutile, et l’oligarchie grecque en résurgence. Lire la suite de cette entrée »


Après le 5ème rejet de sa demande de visa par le consulat de l’ambassade de France au Mali, l’honorable Oumar Mariko monte au créneau contre le président de l’Assemblée nationale, le ministre des Affaires étrangères du Mali et l’ambassadeur de France au Mali. Dans l’interview qui suit, il parle aussi des deux attaques, celles de Nara et de Fakola dans le cercle de Kolondiéba.
Lire la suite de cette entrée »