Articles avec le tag ‘jeunesse’

Commune VI : La Coupe Sadi de l’unité nationale

Le tournoi de football, dont le coup d’envoi a été donné par Cheick Oumar Sissoko, vise un objectif à la fois sportif, politique et social. Convaincue que le sport est facteur d’union et de cohésion entre différents peuples, la jeunesse Sadi entend se servir de ce cadre pour sonner la mobilisation autour de l’intérêt national.

Comment favoriser le brassage, l’unité et la cohésion nationales entre les jeunes à travers le sport ? L’initiative a inspiré la jeunesse Sadi de la Commune VI, qui vient d’instaurer un tournoi de football entre les 10 quartiers de la commune. Le coup d’envoi de cette manifestation sportive a eu lieu dimanche 4 novembre dernier au terrain Motto de Magnambougou  en présence de plusieurs responsables du bureau national du parti Sadi, les militants sympathisants, etc.
Placée sous le parrainage du président du parti, M. Cheick Oumar Sissoko, cette 1ère édition de la coupe jeunesse Sadi de la commune VI se déroulera du 4 novembre au 24 décembre prochains. Elle met en compétition 16 équipes autour d’un trophée, d’un mouton plus 50 000 F CFA.
L’objectif, expliquent les organisateurs, est de permettre aux jeunes militants du parti Sadi de la localité de se connaitre davantage et de participer à l’épanouissement de la jeunesse de façon générale. Ce qui fera dire au président de la coordination Sadi de la Commune VI, Yacouba Sogoba, que cette manifestation initiée les jeunes, est un facteur d’impulser un nouveau souffle à la vie politique du parti et de sonner la mobilisation des troupes autour des objectifs du parti.

Lire la suite de cette entrée »

Soutien à Oumar Mariko  – La Jeunesse SADI se mobilise

Ouverture d’un compte populaire de soutien au candidat, offensives de recrutements pour le parti, etc. Les jeunes du parti SADI vont multiplier les initiatives en faveur de leur candidat.
Pour les élections présidentielles du 29 avril 2012, la jeunesse SADI se lance dans la bataille avec un objectif : jouer pleinement son rôle de mobilisateur en faveur du candidat du parti. Mais pour atteindre cet objectif, les jeunes sont formels qu’ « il faut convaincre les populations dans le discours, notamment à travers des propositions concrètes sur les questions d’actualité ». « Il faut que nous sachions quelle est la position du parti face aux préoccupations du moment pour élaborer notre stratégie de mobilisation », explique Dr Etienne Oumar Sissoko. Lire la suite de cette entrée »

Déclaration du Mouvement de la Jeunesse SADI Sur la situation politique et socio-économique du Mali

Après le coup d’état du 19 novembre 1968, les régimes qui se sont succédé continuent de semer le deuil au Mali ;
Après la révolution de mars 1991, le peuple du Mali continu d’être victime de l’outrage, du pillage et de l’ignominie qui sont contraire à l’engagement patriotique des Maliens du 22 septembre 1960 et de  mars 1991.

Face à ce clivage :

Nous, jeunes du Parti Solidarité Africaine pour la Démocratie et l’indépendance (SADI), Convaincus que le peuple du Mali doit combattre  le Programme de Développement Économique et Social  du président Amadou Toumani Touré qui n’est qu’une émanation des politiques des institutions financières internationales comme la banque mondiale et le FMI, afin de donner satisfaction à notre peuple, dans tous les domaines de la vie nationale.

Lire la suite de cette entrée »


Le 15 septembre 2015, une quarantaine de Kamerunais se sont retrouvés au palais des Sports de Yaoundé pour un séminaire sur le thème «la gouvernance électorale et l’alternance démocratique », à l’initiative de l’ONG DYNAMIQUE CITOYENNE et pour la commémoration de la journée internationale de la démocratie.

Alors que le séminaire, dûment déclaré comme le stipule la loi, se déroulait sans incident, après des intimidations successives et infructueuses des gendarmes puis des policiers, le Sous-Préfet de Yaoundé 1er, accompagné d’une escouade d’éléments des forces de l’ordre, a fait irruption dans la salle et intimé aux participants, l’ordre d’arrêter leurs travaux (suite…)


Déclaration du Parti S.A.DI. sur le coup de force au Burkina Faso
Le Mercredi 16 septembre 2015, aux environs de 14H30, des militaires appartenant au tristement célèbre Régiment de Sécurité Présidentielle (RSP) ont porté une grave atteinte aux institutions de la République et au processus de Transition démocratique mis en place au Burkina-Faso, suite à l’insurrection populaire victorieuse des 30 et 31 octobre 2014 qui a mis fin à 27 années de dictature féroce, de confiscation des libertés démocratiques et de blocage du jeu politique par le CDP (Congrès pour (suite…)


Accaparement des terres
Le réseau de communication Kayira, en collaboration avec la Fondation Rosa Luxemburg, a tenu du 14 au 16 août 2015 la 4ème édition des assises de la Gauche malienne. Ces assises ont regroupé les organisations paysannes et certains syndicats. Le thème était : « Les organisations paysannes, les partis et mouvements de Gauche du Mali : quelles perspectives dans un contexte d’accaparement des terres par la bourgeoisie nationale et l’impérialisme ? »
Lire la suite de cette entrée »


Je vais vous dire pourquoi je suis ici, avec des mots que j’ai empruntés à un vieux manifeste célèbre. Je suis ici parce que :

Un spectre hante l’Europe – le spectre de la démocratie. Toutes les puissances de la vieille Europe ont conclu une sainte alliance pour exorciser ce spectre: les banquiers parrainés par les États et l’Eurogroupe, la Troïka et le Dr Schäuble, les héritiers de l’héritage politique de Franco, le leadership berlinois du SPD, les gouvernements baltes qui ont soumis leurs populations à une récession terrible et inutile, et l’oligarchie grecque en résurgence. Lire la suite de cette entrée »


Après le 5ème rejet de sa demande de visa par le consulat de l’ambassade de France au Mali, l’honorable Oumar Mariko monte au créneau contre le président de l’Assemblée nationale, le ministre des Affaires étrangères du Mali et l’ambassadeur de France au Mali. Dans l’interview qui suit, il parle aussi des deux attaques, celles de Nara et de Fakola dans le cercle de Kolondiéba.
Lire la suite de cette entrée »