Articles avec le tag ‘Mohamed Ag Akeratane’

Déclaration du parti SADI suite à l’attaque de Nampala

Le parti SADI a appris avec indignation l’attaque criminelle et ignoble des positions de notre armée notamment à Nampala par des forces obscurantistes. Elle a entrainé la mort de onze (11) soldats maliens, plusieurs blessés et disparus.
Lire la suite de cette entrée »

Communiqué N°03-2013 – Le Dr Oumar Mariko a été libéré

Mohamed Ag Akératane Secrétaire Politique du SADI

Mohamed Ag Akératane
Secrétaire Politique du SADI

Le Bureau Politique du Parti Solidarité Africaine pour la Démocratie et l’Indépendance (SADI) informe ses militants, le Peuple malien, l’opinion nationale et internationale que le Secrétaire Général de SADI, Dr Oumar MARIKO, a été libéré hier soir par la Sécurité d’Etat qui l’avait violemment enlevé le lundi 11 janvier 2013 au siège de l’ONG Médecins de l’Espoir Santé pour la Communauté (MEDES/SAPCOM) dont il est le président.

Le Parti SADI remercie ses militants, ses sympathisants, les forces progressistes et révolutionnaires, les camarades de Dr Oumar Mariko, les auditeurs du Réseau de Communication Kayira, la Presse nationale et internationale, les organisations de défense des droits de l’homme ainsi que toutes les institutions et structures ayant contribué par leur pression et interventions multiformes à cette libération.
Le Bureau Politique de SADI exhorte ses militants, ses sympathisants ainsi que toutes les forces pro changement à rester vigilants, mobilisés et prêts à faire échec à toute tentative de division et de distraction pouvant mettre en péril l’œuvre de reconquête de notre territoire par notre armée nationale et la construction d’une société juste et démocratique.

Restons mobilisés et vigilants pour la construction d’une démocratie véritable !

Lire la suite de cette entrée »

L’esclavage oublié au Mali

A l’occasion de la Journée Internationale pour l’abolition de l’esclavage, nous faisons cette contribution pour rappeler à nos concitoyens, à nos dirigeants et décideurs et à toute la communauté internationale que notre pays vit des moments difficiles. Certaines luttes pour rétablir la dignité risquent d’en pâtir. Elles ne constituent pas une priorité pour les acteurs, car c’est  l’existence de notre nation qui est en jeu. Ceci ne nous fera pas cependant pas oublier que même en « temps de paix », les esclaves, les descendants d’esclaves et des castes souffrent et luttent contre les discriminations et les violences physiques et psychologiques.

Cette Journée Internationale pour l’abolition de l’esclavage (02 décembre 2012) nous permet de rappeler que l’esclavage par ascendance et les autres formes d’esclavage coexistent avec la « démocratie » au Mali et au sahel en général.

La Société malienne est profondément traditionnelle. Elle est riche par sa diversité et l’apport de ses différentes composantes. Elle est cependant marquée par une stratification ou hiérarchisation sociale. Dans toutes les communautés maliennes, il existe des groupes sociaux ou des ethnies considérées comme nobles et d’autres qui occupent un échelon inférieur. Dans certaines circonstances, les castes (les forgerons, les griots et les esclaves) ne sont pas marginalisées de manière directe et ouverte. Il leur est réservé une place propre dans la société, dans le travail et dans le cérémonial. Et les griots (gardiens de la tradition et de la légende) se chargent de légitimer cette situation et de la présenter comme harmonieuse, équilibrée et agréable. Dans la vie urbaine, il arrive que les lignes sociales bougent (mariages entre certains groupes sociaux), mais cela passe rarement inaperçu.

Toute la société malienne (exception faite de certains groupes ethniques de la région de Sikasso) reconnait l’existence de la stratification sociale basée sur l’ascendance. Elle reconnait aussi l’existence de l’esclavage mais elle a du mal à aborder le problème. Il est tabou !

Lire la suite de cette entrée »

Communiqué de presse du MP22

Le Mouvement Populaire du 22 mars a l’honneur d’inviter la presse nationale (écrite et parlée) publique et privée, les correspondants des agences de presse accrédités au Mali, à la conférence de presse qu’il prononcera le lundi 26 mars 2012 à partir de 10Heures du matin dans le hall de la Radio Kayira à Djélibougou en Commune I.

Cette conférence de presse portera sur l’analyse de la situation politique nationale et les raisons du soutien du Mouvement Populaire du 22 mars au Comité National de Redressement de la Démocratie et la Restauration de l’Etat (CNRDR).

Bamako, le 25 mars 2012
(suite…)


Le 15 septembre 2015, une quarantaine de Kamerunais se sont retrouvés au palais des Sports de Yaoundé pour un séminaire sur le thème «la gouvernance électorale et l’alternance démocratique », à l’initiative de l’ONG DYNAMIQUE CITOYENNE et pour la commémoration de la journée internationale de la démocratie.

Alors que le séminaire, dûment déclaré comme le stipule la loi, se déroulait sans incident, après des intimidations successives et infructueuses des gendarmes puis des policiers, le Sous-Préfet de Yaoundé 1er, accompagné d’une escouade d’éléments des forces de l’ordre, a fait irruption dans la salle et intimé aux participants, l’ordre d’arrêter leurs travaux (suite…)


Déclaration du Parti S.A.DI. sur le coup de force au Burkina Faso
Le Mercredi 16 septembre 2015, aux environs de 14H30, des militaires appartenant au tristement célèbre Régiment de Sécurité Présidentielle (RSP) ont porté une grave atteinte aux institutions de la République et au processus de Transition démocratique mis en place au Burkina-Faso, suite à l’insurrection populaire victorieuse des 30 et 31 octobre 2014 qui a mis fin à 27 années de dictature féroce, de confiscation des libertés démocratiques et de blocage du jeu politique par le CDP (Congrès pour (suite…)


Accaparement des terres
Le réseau de communication Kayira, en collaboration avec la Fondation Rosa Luxemburg, a tenu du 14 au 16 août 2015 la 4ème édition des assises de la Gauche malienne. Ces assises ont regroupé les organisations paysannes et certains syndicats. Le thème était : « Les organisations paysannes, les partis et mouvements de Gauche du Mali : quelles perspectives dans un contexte d’accaparement des terres par la bourgeoisie nationale et l’impérialisme ? »
Lire la suite de cette entrée »


Je vais vous dire pourquoi je suis ici, avec des mots que j’ai empruntés à un vieux manifeste célèbre. Je suis ici parce que :

Un spectre hante l’Europe – le spectre de la démocratie. Toutes les puissances de la vieille Europe ont conclu une sainte alliance pour exorciser ce spectre: les banquiers parrainés par les États et l’Eurogroupe, la Troïka et le Dr Schäuble, les héritiers de l’héritage politique de Franco, le leadership berlinois du SPD, les gouvernements baltes qui ont soumis leurs populations à une récession terrible et inutile, et l’oligarchie grecque en résurgence. Lire la suite de cette entrée »


Après le 5ème rejet de sa demande de visa par le consulat de l’ambassade de France au Mali, l’honorable Oumar Mariko monte au créneau contre le président de l’Assemblée nationale, le ministre des Affaires étrangères du Mali et l’ambassadeur de France au Mali. Dans l’interview qui suit, il parle aussi des deux attaques, celles de Nara et de Fakola dans le cercle de Kolondiéba.
Lire la suite de cette entrée »