Articles avec le tag ‘Touche pas à ma constitution’

Front politique : Vers l’abandon du référendum constitutionnel

Le collectif « Touche pas à ma constitution », qui avait pris le relai des partis politiques et des juristes qui se sont soulevés contre le projet de réforme constitutionnelle, vient, à travers un récent communiqué, de réitérer son rejet du référendum constitutionnel. En effet, quoique le projet ait été voté par les députés, la contestation n’a pas faibli. Il faut rappeler que des personnalités emblématiques de partis politiques (Tiébilé Dramé, Mme Sy Kadiatou Sow, le Pr. Ali Nouhoum Diallo, Oumar Mariko), des juristes (Me Tiéoulé Diarra, Hamèye Founé Mahalmadane, Me Mamadou Ismaël Konaté, Daniel Tessougué), des militants de la société civile, des syndicats, des mouvements démocratiques avaient, par des déclarations, contributions, conférences de presse, meetings, marches, manifesté contre la révision constitutionnelle. Lire la suite de cette entrée »


Le dimanche 16 août 2015, une délégation de la Coordination des Mouvements de l’Azawad (CMA) conduite par Monsieur Alghabass AG Intalla a rencontré le Secrétariat Exécutif du Parti Solidarité Africaine pour la Démocratie et l’Indépendance (SADI) élargi aux cadres, sous la direction du Dr Oumar Mariko son Président.
Lire la suite de cette entrée »


Placée sous le thème, « quelles perspectives dans un contexte d’accaparement des terres par la bourgeoisie nationale et l’impérialisme ? », cette quatrième édition a été consacrée exclusivement aux organisations paysannes dans l’optique d’échanger sur les difficultés du monde rural et de dégager des perspectives dynamiques pour le bien-être social.
Lire la suite de cette entrée »


Si l’atmosphère du débat des questions orales était bon enfant entre Bocary Tréta, premier interpellé de l’honorable Oumar Mariko le jeudi dernier à l’Assemblée nationale, celle du second, Sada Samaké, a mal tourné. L’interpellateur et l’interpellé ne se sont pas fait de cadeaux. Une véritable escalade verbale a émaillé le débat.
Lire la suite de cette entrée »


Après le 5ème rejet de sa demande de visa par le consulat de l’ambassade de France au Mali, l’honorable Oumar Mariko monte au créneau contre le président de l’Assemblée nationale, le ministre des Affaires étrangères du Mali et l’ambassadeur de France au Mali. Dans l’interview qui suit, il parle aussi des deux attaques, celles de Nara et de Fakola dans le cercle de Kolondiéba.
Lire la suite de cette entrée »


Au Mali, malgré le cessez-le-feu signé il y a un an, les accrochages se sont poursuivis et la liste des victimes n’en finit pas de s’allonger. La date du 15 mai 2015, avec la signature solennelle à Bamako de « l’accord de paix et de réconciliation au Mali », marquera-t-elle la fin de cette période particulièrement douloureuse pour les Maliens ?
Lire la suite de cette entrée »